05/04/2009

Formule 1

Je n'ai jamais, contrairement à mon épouse, trouvé beaucoup d'intérêt aux courses de F1.
Encore, si comme nous, pauvres conducteurs béta, les pilotes se partageaient les deux sens de circulation, y aurait-il un peu plus de spectacle.
Mais le grand prix de Malaisie, qui s'est terminé sur le fiasco qu'on sait, prouve à suffisance que ce qui mène la danse dans ce milieu "sportif", c'est l'argent. Y a-t-il en effet un endroit au monde où le risque soit plus élevé de voir le ciel vous tomber sur la tête ?

Quel génie ce Bernie !

13:49 Écrit par Walrus dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |