23/03/2008

Sur les genoux

Une de mes cousines vient visiter, en compagnie de sa fille, l'expo de peinture sur soie de mon épouse. Je leur propose de les déposer à la gare. Chemin faisant, crevaison à l'arrière ! J'ai soulevé la bagnole à la force du poignet (et du cric) aves mes deux passagères dedans, tandis qu'elles continuaient calmement leur conversation.
J'en ai les genoux en flanelle...

J'aurais mieux fait de n'en rien dire dans mon dernier post, faut pas tenter le destin !

19:30 Écrit par Walrus dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : cric, genou, crevaison |  Facebook |

Commentaires

Lancelot? Un chevalier servant au secours de ces dames, qui souffre en silence et veille à leur confort. C'est admirable! C'est un dévouement très noble.

Oh, ça vaut bien un peu d'inconfort après, non? Qu'on vous qualifie de chevalier avenant?

Reposez vous tout de même ;) .

Écrit par : val | 23/03/2008

Je pense que votre médecin a dû parler de vous à son garagiste. Non ?

Écrit par : papistache | 23/03/2008

Votre commisération m'est d'un grand soutien !(bonnets D)

Écrit par : Walrus | 24/03/2008

Les commentaires sont fermés.